fbpx

Auto-tour – La Loire et ses châteaux

Des séjours en toute liberté sans groupes ni guides, voyagez autrement et l’esprit léger !

close

Réserver votre séjour

Sélectionnez les prestations que vous souhaitez puis cliquer sur ajouter au panier. De la, merci de compléter le formulaire d’inscription pour que nous puissions organiser votre voyage

Tarif de groupe (5 et +) et CE, merci de nous contacter

Contact
Effacer
  • Eco
  • Hébergement 1/2 pension
  • Hôtel tout confort ou 2 étoiles
  • Standard
  • Hébergements en hôtels 2 étoiles
  • Dîners du terroir selon description
  • Confort
  • Hébergements en hôtels 3 étoiles
  • Dîners gourmets selon description

Total

J 1
Jour 1 – La Loire en amont d’Orléans
Le circuit débute en matinée et cette première journée est consacrée à la visite de quelques châteaux et sites historiques en amont d’Orléans. Gien, célèbre pour sa faïencerie fondée en 1820 et pour son château de briques rouges qui abrite le musée international de la chasse. Sully sur Loire, dont le château avec ses hautes tours et ses douves profondes, est un superbe exemple de forteresse médiévale. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter la basilique de Saint-Benoît-sur-Loire. Construite pour abriter les reliques du Saint, elle témoigne de l’épanouissement de l’Art Roman en Val de Loire. Vous ferez une halte pour admirer l’oratoire de Germigny des Prés construit sous le règne de Charlemagne vers 806. Puis, vous rejoindrez Orléans, une des plus anciennes villes de France que vous découvrirez en flânant dans les ruelles de la vieille ville
J 2
Jour 2 – Châteaux de Chambord, Cheverny et Blois
Haut lieu de la Renaissance française, incarnation du pouvoir royal le château de Chambord n’a pas cessé de fasciner ses hôtes et ses visiteurs. 440 pièces, 365 cheminées, 83 escaliers ! C’est le plus vaste et le plus éblouissant des châteaux de la Loire. Après la démesure, voici l’élégance raffinée du château de Cheverny avec sa façade classique de pierre blanche. Ce château, qui se visite, a conservé son mobilier et sa décoration du 17ème siècle. Il est entouré par un magnifique parc à l’anglaise qui abrite l’orangerie et un chenil occupé par une meute de 70 chiens. Situé sur un promontoire dominant la Loire, le Château de Blois, est un véritable chef-d’œuvre, il réunit autour d’une même cour, quatre ailes de différentes époques, quatre sommets de l’architecture française. Blois possède aussi de nombreux autres monuments, la cathédrale Saint Louis, plusieurs églises, l’hôtel de ville (ancien évêché) et les jardins de l’évêché qui forment une grande terrasse dominant la Loire
J 3
Jour 3 – Château de Chaumont et la ville d’Amboise
Dominant la Loire du haut d’une falaise, le château de Chaumont fut à l’origine une forteresse bâtie à partir du 10e siècle. Démantelée, on reconstruisit sur ses ruines un château plus moderne. A la fin du 19e siècle, le prince Amédée de Broglie fit aménager de luxueuses écuries ainsi qu’un parc paysager à l’anglaise. A la périphérie d’Amboise vous découvrirez la pagode de Chanteloup. Cette chinoiserie de pur style Louis XVI, offre du haut de ses 44 m, un panorama grandiose sur la Vallée de la Loire et la forêt d’Amboise. C’est le seul vestige du célèbre château du duc de Choiseul, détruit au cours du 19e siècle. Vous gagnerez le centre Amboise et visiterez le manoir du Clos Lucé. Cette belle bâtisse de brique rose et pierre blanche, fut la dernière demeure de Léonard de Vinci. Vous traverserez la vieille ville et ses nombreuses petites rues bordées de maisons anciennes pour gagner les bords de la Loire et le château. Edifié aux 15e et 16e siècles sur les ordres de Charles VIII, Louis XII et François Ier, le château d’Amboise fut la première résidence royale de la Renaissance française et abrite aujourd’hui une exceptionnelle collection de mobilier
J 4
Jour 4 – Château de Chenonceau et Tours
Construit sur le Cher, sur les fondations d’un ancien moulin, le château de Chenonceau est un des fleurons de l’architecture de la Renaissance. Château des Dames pour l’histoire de France car elles ont veillé sur sa construction, l’ont embelli et l’ont sauvé des dégradations de la Révolution française. Le château, entouré d’un magnifique parc et de jardins à la française, est somptueusement meublé. Tours est une ville d’art et d’histoire et se découvre à pied. Il fait bon flâner dans les rues étroites et les petits squares, autour de la place Plumereau bordée de belles maisons à pans de bois ou dans le quartier de la cathédrale qui, commencée au 13ème siècle, ne sera achevée que trois siècles plus tard. Vous visiterez le cloître la Psalette qui lui est accolé ou le château dont la Tour de Guise est le seul vestige de la forteresse du 13ème siècle. Tours possède de beaux musées : le musée des Beaux Arts dans l’ancien archevêché ou le musée archéologique de Touraine abrité dans le très bel hôtel Gouin, chef d’œuvre de la Renaissance
J 5
Jour 5 – châteaux de Villandry, Langeais, Azay le Rideau et Ussé
Vous quitterez Tours en logeant la Loire, puis le Cher, pour rejoindre Villandry. Achevé vers 1536 Villandry est le dernier des grands châteaux qui furent bâtis à la Renaissance, sur les bords de Loire Aujourd’hui ce château est surtout renommé pour ses magnifiques jardins d’inspiration médiévale et Renaissance. Langeais, une des plus anciennes villes de Touraine dominée par son imposant château. Il a été construit sur ordre de Louis XI sur le site d’une ancienne forteresse détruite durant la guerre de Cent Ans et dont il ne subsiste que le donjon carré. Aujourd’hui, le château renferme une très belle collection de meubles Renaissance qui retrace la vie seigneuriale aux 15e et 16e siècles. Bâti sur une île au milieu de l’Indre, le château d’Azay Le Rideau fut édifié sous le règne de François 1er par un riche financier. C’est une des demeures de plaisance qui allient le charme du château à la française à la grâce des palais italiens. Les appartements intérieurs sont richement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes. Vous longerez les bords de l’Indre, puis de la Loire, jusque Ussé où vous visiterez le château de la Belle au Bois Dormant, car dit-on, il aurait inspiré l’écrivain Perrault. Situé à la lisière de la forêt de Chinon et dominant les vallées de l’Indre et de la Loire, ce château séduit par la multitude de ses toits, de ses clochetons, lucarnes et cheminées, qui se détachent sur un fond de verdure. Vous traverserez la forêt pour rejoindre Chinon et votre hôtel
J 6
Jour 6 – Chinon, l’abbaye de Fontevraud et Montreuil-Bellay
La journée débute par la visite de Chinon, vieille ville médiévale qui garde de nombreux témoignages de son riche passé. Situé au sommet du coteau qui surplombe la Vienne, le château s’étend sur plus de 400 mètres. Véritable répertoire de l’art militaire au Moyen-âge, il est le résultat d’ajouts et de modifications successives du 10e au 15e siècle. La ville historique a conservé de vieilles maisons et quelques églises que vous découvrirez en vous promenant dans les petites rues de la cité. De Chinon, vous longerez la Vienne pour aller visiter Candes St Martin, très beau village au confluent de la Vienne et de la Loire et qui possède une magnifique église des 12e et 13e siècles, construite à l’endroit même où dit-on, mourut St Martin. Vous continuerez votre promenade sur les bords de la Loire pour admirer le château de Montsoreau. Ancienne place forte construite les pieds dans la Loire et modifiée au 15e siècle. Vous grimperez, par le vignoble, pour atteindre l’abbaye royale de Fontevraud. Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, des premiers Plantagenêt. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. Puis vous gagnerez Montreuil Bellay, petite ville au bord du Thouet ceinturée d’imposants remparts dont une bonne partie subsiste encore. Vous visiterez l’imposant château fort, construit au 11ème siècle : 650 mètres de remparts, 13 tours montrent la puissance défensive du site ! Plus tard, à la Renaissance, ses propriétaires firent bâtir le « château neuf », élégante demeure plus confortable à l’image des palais italiens
J 7
Jour 7 : Saumur, Eglise de Cunault, châteaux de Brissac, Serrant et du Plessis-Bourré
Vous rejoindrez Saumur, célèbre pour son école de cavalerie et ses vins. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse. Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. Vous longerez les bords de Loire jusque Cunault où vous visiterez l’église, belle construction romane des 11 et 13èmes siècles, qui appartenait à une abbaye fondée en 847. Vous continuerez le long du fleuve jusque St Rémy La Varenne et rejoindrez Brissac. Le château qui surprend par sa hauteur, trône au milieu d’un beau parc ombragé par de magnifiques cèdres. Il est richement décoré de beaux meubles et de tapisseries. Vous regagnerez les bords de Loire et continuerez votre balade vers Chalonnes sur Loire par la « corniche angevine », route taillée dans la falaise qui vous offre de magnifiques vues sur la Loire et les petits villages qui la bordent. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter le château de Serrant. Cette somptueuse demeure, entourée de larges douves en eau, a été construite sur plusieurs périodes allant du 16ème au 18ème siècle. L’intérieur du château est magnifiquement meublé et abrite une bibliothèque riche de plus de 10000 volumes. Vous terminerez cette journée par la visite du château du Plessis-Bourré. Entouré de larges douves le château- fort fut construit entre 1468 et 1473. Il annonce déjà l’architecture de la Renaissance par son coté confort et art de vivre.
J 8
Jour 8 – Angers
La ville s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet. Monumentale tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, La Tenture de l’Apocalypse témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice
J 1
Jour 1 – La Loire en amont d’Orléans
Le circuit débute en matinée et cette première journée est consacrée à la visite de quelques châteaux et sites historiques en amont d’Orléans. Gien, célèbre pour sa faïencerie fondée en 1820 et pour son château de briques rouges qui abrite le musée international de la chasse. Sully sur Loire, dont le château avec ses hautes tours et ses douves profondes, est un superbe exemple de forteresse médiévale. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter la basilique de Saint-Benoît-sur-Loire. Construite pour abriter les reliques du Saint, elle témoigne de l’épanouissement de l’Art Roman en Val de Loire. Vous ferez une halte pour admirer l’oratoire de Germigny des Prés construit sous le règne de Charlemagne vers 806. Puis, vous rejoindrez Orléans, une des plus anciennes villes de France que vous découvrirez en flânant dans les ruelles de la vieille ville
J 2
Jour 2 – Châteaux de Chambord, Cheverny et Blois
Haut lieu de la Renaissance française, incarnation du pouvoir royal le château de Chambord n’a pas cessé de fasciner ses hôtes et ses visiteurs. 440 pièces, 365 cheminées, 83 escaliers ! C’est le plus vaste et le plus éblouissant des châteaux de la Loire. Après la démesure, voici l’élégance raffinée du château de Cheverny avec sa façade classique de pierre blanche. Ce château, qui se visite, a conservé son mobilier et sa décoration du 17ème siècle. Il est entouré par un magnifique parc à l’anglaise qui abrite l’orangerie et un chenil occupé par une meute de 70 chiens. Situé sur un promontoire dominant la Loire, le Château de Blois, est un véritable chef-d’œuvre, il réunit autour d’une même cour, quatre ailes de différentes époques, quatre sommets de l’architecture française. Blois possède aussi de nombreux autres monuments, la cathédrale Saint Louis, plusieurs églises, l’hôtel de ville (ancien évêché) et les jardins de l’évêché qui forment une grande terrasse dominant la Loire
J 3
Jour 3 – Château de Chaumont et la ville d’Amboise
Dominant la Loire du haut d’une falaise, le château de Chaumont fut à l’origine une forteresse bâtie à partir du 10e siècle. Démantelée, on reconstruisit sur ses ruines un château plus moderne. A la fin du 19e siècle, le prince Amédée de Broglie fit aménager de luxueuses écuries ainsi qu’un parc paysager à l’anglaise. A la périphérie d’Amboise vous découvrirez la pagode de Chanteloup. Cette chinoiserie de pur style Louis XVI, offre du haut de ses 44 m, un panorama grandiose sur la Vallée de la Loire et la forêt d’Amboise. C’est le seul vestige du célèbre château du duc de Choiseul, détruit au cours du 19e siècle. Vous gagnerez le centre Amboise et visiterez le manoir du Clos Lucé. Cette belle bâtisse de brique rose et pierre blanche, fut la dernière demeure de Léonard de Vinci. Vous traverserez la vieille ville et ses nombreuses petites rues bordées de maisons anciennes pour gagner les bords de la Loire et le château. Edifié aux 15e et 16e siècles sur les ordres de Charles VIII, Louis XII et François Ier, le château d’Amboise fut la première résidence royale de la Renaissance française et abrite aujourd’hui une exceptionnelle collection de mobilier
J 4
Jour 4 – Château de Chenonceau et Tours
Construit sur le Cher, sur les fondations d’un ancien moulin, le château de Chenonceau est un des fleurons de l’architecture de la Renaissance. Château des Dames pour l’histoire de France car elles ont veillé sur sa construction, l’ont embelli et l’ont sauvé des dégradations de la Révolution française. Le château, entouré d’un magnifique parc et de jardins à la française, est somptueusement meublé. Tours est une ville d’art et d’histoire et se découvre à pied. Il fait bon flâner dans les rues étroites et les petits squares, autour de la place Plumereau bordée de belles maisons à pans de bois ou dans le quartier de la cathédrale qui, commencée au 13ème siècle, ne sera achevée que trois siècles plus tard. Vous visiterez le cloître la Psalette qui lui est accolé ou le château dont la Tour de Guise est le seul vestige de la forteresse du 13ème siècle. Tours possède de beaux musées : le musée des Beaux Arts dans l’ancien archevêché ou le musée archéologique de Touraine abrité dans le très bel hôtel Gouin, chef d’œuvre de la Renaissance
J 5
Jour 5 – châteaux de Villandry, Langeais, Azay le Rideau et Ussé
Vous quitterez Tours en logeant la Loire, puis le Cher, pour rejoindre Villandry. Achevé vers 1536 Villandry est le dernier des grands châteaux qui furent bâtis à la Renaissance, sur les bords de Loire Aujourd’hui ce château est surtout renommé pour ses magnifiques jardins d’inspiration médiévale et Renaissance. Langeais, une des plus anciennes villes de Touraine dominée par son imposant château. Il a été construit sur ordre de Louis XI sur le site d’une ancienne forteresse détruite durant la guerre de Cent Ans et dont il ne subsiste que le donjon carré. Aujourd’hui, le château renferme une très belle collection de meubles Renaissance qui retrace la vie seigneuriale aux 15e et 16e siècles. Bâti sur une île au milieu de l’Indre, le château d’Azay Le Rideau fut édifié sous le règne de François 1er par un riche financier. C’est une des demeures de plaisance qui allient le charme du château à la française à la grâce des palais italiens. Les appartements intérieurs sont richement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes. Vous longerez les bords de l’Indre, puis de la Loire, jusque Ussé où vous visiterez le château de la Belle au Bois Dormant, car dit-on, il aurait inspiré l’écrivain Perrault. Situé à la lisière de la forêt de Chinon et dominant les vallées de l’Indre et de la Loire, ce château séduit par la multitude de ses toits, de ses clochetons, lucarnes et cheminées, qui se détachent sur un fond de verdure. Vous traverserez la forêt pour rejoindre Chinon et votre hôtel
J 6
Jour 6 – Chinon, l’abbaye de Fontevraud et Montreuil-Bellay
La journée débute par la visite de Chinon, vieille ville médiévale qui garde de nombreux témoignages de son riche passé. Situé au sommet du coteau qui surplombe la Vienne, le château s’étend sur plus de 400 mètres. Véritable répertoire de l’art militaire au Moyen-âge, il est le résultat d’ajouts et de modifications successives du 10e au 15e siècle. La ville historique a conservé de vieilles maisons et quelques églises que vous découvrirez en vous promenant dans les petites rues de la cité. De Chinon, vous longerez la Vienne pour aller visiter Candes St Martin, très beau village au confluent de la Vienne et de la Loire et qui possède une magnifique église des 12e et 13e siècles, construite à l’endroit même où dit-on, mourut St Martin. Vous continuerez votre promenade sur les bords de la Loire pour admirer le château de Montsoreau. Ancienne place forte construite les pieds dans la Loire et modifiée au 15e siècle. Vous grimperez, par le vignoble, pour atteindre l’abbaye royale de Fontevraud. Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, des premiers Plantagenêt. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. Puis vous gagnerez Montreuil Bellay, petite ville au bord du Thouet ceinturée d’imposants remparts dont une bonne partie subsiste encore. Vous visiterez l’imposant château fort, construit au 11ème siècle : 650 mètres de remparts, 13 tours montrent la puissance défensive du site ! Plus tard, à la Renaissance, ses propriétaires firent bâtir le « château neuf », élégante demeure plus confortable à l’image des palais italiens
J 7
Jour 7 : Saumur, Eglise de Cunault, châteaux de Brissac, Serrant et du Plessis-Bourré
Vous rejoindrez Saumur, célèbre pour son école de cavalerie et ses vins. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse. Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. Vous longerez les bords de Loire jusque Cunault où vous visiterez l’église, belle construction romane des 11 et 13èmes siècles, qui appartenait à une abbaye fondée en 847. Vous continuerez le long du fleuve jusque St Rémy La Varenne et rejoindrez Brissac. Le château qui surprend par sa hauteur, trône au milieu d’un beau parc ombragé par de magnifiques cèdres. Il est richement décoré de beaux meubles et de tapisseries. Vous regagnerez les bords de Loire et continuerez votre balade vers Chalonnes sur Loire par la « corniche angevine », route taillée dans la falaise qui vous offre de magnifiques vues sur la Loire et les petits villages qui la bordent. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter le château de Serrant. Cette somptueuse demeure, entourée de larges douves en eau, a été construite sur plusieurs périodes allant du 16ème au 18ème siècle. L’intérieur du château est magnifiquement meublé et abrite une bibliothèque riche de plus de 10000 volumes. Vous terminerez cette journée par la visite du château du Plessis-Bourré. Entouré de larges douves le château- fort fut construit entre 1468 et 1473. Il annonce déjà l’architecture de la Renaissance par son coté confort et art de vivre
J 8
Jour 8 – Angers
La ville s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet. Monumentale tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, La Tenture de l’Apocalypse témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice
J 1
Jour 1 – La Loire en amont d’Orléans
Le circuit débute en matinée et cette première journée est consacrée à la visite de quelques châteaux et sites historiques en amont d’Orléans. Gien, célèbre pour sa faïencerie fondée en 1820 et pour son château de briques rouges qui abrite le musée international de la chasse. Sully sur Loire, dont le château avec ses hautes tours et ses douves profondes, est un superbe exemple de forteresse médiévale. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter la basilique de Saint-Benoît-sur-Loire. Construite pour abriter les reliques du Saint, elle témoigne de l’épanouissement de l’Art Roman en Val de Loire. Vous ferez une halte pour admirer l’oratoire de Germigny des Prés construit sous le règne de Charlemagne vers 806. Puis, vous rejoindrez Orléans, une des plus anciennes villes de France que vous découvrirez en flânant dans les ruelles de la vieille ville.
J 2
Jour 2 – Châteaux de Chambord, Cheverny et Blois
Haut lieu de la Renaissance française, incarnation du pouvoir royal le château de Chambord n’a pas cessé de fasciner ses hôtes et ses visiteurs. 440 pièces, 365 cheminées, 83 escaliers ! C’est le plus vaste et le plus éblouissant des châteaux de la Loire. Après la démesure, voici l’élégance raffinée du château de Cheverny avec sa façade classique de pierre blanche. Ce château, qui se visite, a conservé son mobilier et sa décoration du 17ème siècle. Il est entouré par un magnifique parc à l’anglaise qui abrite l’orangerie et un chenil occupé par une meute de 70 chiens. Situé sur un promontoire dominant la Loire, le Château de Blois, est un véritable chef-d’œuvre, il réunit autour d’une même cour, quatre ailes de différentes époques, quatre sommets de l’architecture française. Blois possède aussi de nombreux autres monuments, la cathédrale Saint Louis, plusieurs églises, l’hôtel de ville (ancien évêché) et les jardins de l’évêché qui forment une grande terrasse dominant la Loire
J 3
Jour 3 – Château de Chaumont et la ville d’Amboise
Dominant la Loire du haut d’une falaise, le château de Chaumont fut à l’origine une forteresse bâtie à partir du 10e siècle. Démantelée, on reconstruisit sur ses ruines un château plus moderne. A la fin du 19e siècle, le prince Amédée de Broglie fit aménager de luxueuses écuries ainsi qu’un parc paysager à l’anglaise. A la périphérie d’Amboise vous découvrirez la pagode de Chanteloup. Cette chinoiserie de pur style Louis XVI, offre du haut de ses 44 m, un panorama grandiose sur la Vallée de la Loire et la forêt d’Amboise. C’est le seul vestige du célèbre château du duc de Choiseul, détruit au cours du 19e siècle. Vous gagnerez le centre Amboise et visiterez le manoir du Clos Lucé. Cette belle bâtisse de brique rose et pierre blanche, fut la dernière demeure de Léonard de Vinci. Vous traverserez la vieille ville et ses nombreuses petites rues bordées de maisons anciennes pour gagner les bords de la Loire et le château. Edifié aux 15e et 16e siècles sur les ordres de Charles VIII, Louis XII et François Ier, le château d’Amboise fut la première résidence royale de la Renaissance française et abrite aujourd’hui une exceptionnelle collection de mobilier.
J 4
Jour 4 – Château de Chenonceau et Tours
Construit sur le Cher, sur les fondations d’un ancien moulin, le château de Chenonceau est un des fleurons de l’architecture de la Renaissance. Château des Dames pour l’histoire de France car elles ont veillé sur sa construction, l’ont embelli et l’ont sauvé des dégradations de la Révolution française. Le château, entouré d’un magnifique parc et de jardins à la française, est somptueusement meublé. Tours est une ville d’art et d’histoire et se découvre à pied. Il fait bon flâner dans les rues étroites et les petits squares, autour de la place Plumereau bordée de belles maisons à pans de bois ou dans le quartier de la cathédrale qui, commencée au 13ème siècle, ne sera achevée que trois siècles plus tard. Vous visiterez le cloître la Psalette qui lui est accolé ou le château dont la Tour de Guise est le seul vestige de la forteresse du 13ème siècle. Tours possède de beaux musées : le musée des Beaux Arts dans l’ancien archevêché ou le musée archéologique de Touraine abrité dans le très bel hôtel Gouin, chef d’œuvre de la Renaissance
J 5
Jour 5 – châteaux de Villandry, Langeais, Azay le Rideau et Ussé
Vous quitterez Tours en logeant la Loire, puis le Cher, pour rejoindre Villandry. Achevé vers 1536 Villandry est le dernier des grands châteaux qui furent bâtis à la Renaissance, sur les bords de Loire Aujourd’hui ce château est surtout renommé pour ses magnifiques jardins d’inspiration médiévale et Renaissance. Langeais, une des plus anciennes villes de Touraine dominée par son imposant château. Il a été construit sur ordre de Louis XI sur le site d’une ancienne forteresse détruite durant la guerre de Cent Ans et dont il ne subsiste que le donjon carré. Aujourd’hui, le château renferme une très belle collection de meubles Renaissance qui retrace la vie seigneuriale aux 15e et 16e siècles. Bâti sur une île au milieu de l’Indre, le château d’Azay Le Rideau fut édifié sous le règne de François 1er par un riche financier. C’est une des demeures de plaisance qui allient le charme du château à la française à la grâce des palais italiens. Les appartements intérieurs sont richement meublés et abritent une belle collection de tapisseries françaises et flamandes. Vous longerez les bords de l’Indre, puis de la Loire, jusque Ussé où vous visiterez le château de la Belle au Bois Dormant, car dit-on, il aurait inspiré l’écrivain Perrault. Situé à la lisière de la forêt de Chinon et dominant les vallées de l’Indre et de la Loire, ce château séduit par la multitude de ses toits, de ses clochetons, lucarnes et cheminées, qui se détachent sur un fond de verdure. Vous traverserez la forêt pour rejoindre Chinon et votre hôtel
J 6
Jour 6 – Chinon, l’abbaye de Fontevraud et Montreuil-Bellay
La journée débute par la visite de Chinon, vieille ville médiévale qui garde de nombreux témoignages de son riche passé. Situé au sommet du coteau qui surplombe la Vienne, le château s’étend sur plus de 400 mètres. Véritable répertoire de l’art militaire au Moyen-âge, il est le résultat d’ajouts et de modifications successives du 10e au 15e siècle. La ville historique a conservé de vieilles maisons et quelques églises que vous découvrirez en vous promenant dans les petites rues de la cité. De Chinon, vous longerez la Vienne pour aller visiter Candes St Martin, très beau village au confluent de la Vienne et de la Loire et qui possède une magnifique église des 12e et 13e siècles, construite à l’endroit même où dit-on, mourut St Martin. Vous continuerez votre promenade sur les bords de la Loire pour admirer le château de Montsoreau. Ancienne place forte construite les pieds dans la Loire et modifiée au 15e siècle. Vous grimperez, par le vignoble, pour atteindre l’abbaye royale de Fontevraud. Fondée vers 1101 par Robert d’Arbrissel, Fontevraud fut l’une des abbayes les plus vastes d’Occident. Elle abritait un ordre double, masculin et féminin, et présentait l’originalité d’être dirigée par une femme. L’église abbatiale abrite les superbes gisants polychromes, datant du début du 13e siècle, des premiers Plantagenêt. A la Révolution, Fontevraud était l’abbaye la plus riche et la plus puissante du royaume. Puis vous gagnerez Montreuil Bellay, petite ville au bord du Thouet ceinturée d’imposants remparts dont une bonne partie subsiste encore. Vous visiterez l’imposant château fort, construit au 11ème siècle : 650 mètres de remparts, 13 tours montrent la puissance défensive du site ! Plus tard, à la Renaissance, ses propriétaires firent bâtir le « château neuf », élégante demeure plus confortable à l’image des palais italiens.
J 7
Jour 7 : Saumur, Eglise de Cunault, châteaux de Brissac, Serrant et du Plessis-Bourré
Vous rejoindrez Saumur, célèbre pour son école de cavalerie et ses vins. Le duc d’Anjou fait édifier, dans la seconde moitié du 14ème siècle, un château de plaisance sur la base d’une ancienne forteresse. Avec ses larges fenêtres, ses créneaux ornés de fleurs de lys, son escalier d’honneur aux baies ouvragées, le château de Saumur est un des rares exemples de l’architecture civile princière de la fin du Moyen Age. Vous longerez les bords de Loire jusque Cunault où vous visiterez l’église, belle construction romane des 11 et 13èmes siècles, qui appartenait à une abbaye fondée en 847. Vous continuerez le long du fleuve jusque St Rémy La Varenne et rejoindrez Brissac. Le château qui surprend par sa hauteur, trône au milieu d’un beau parc ombragé par de magnifiques cèdres. Il est richement décoré de beaux meubles et de tapisseries. Vous regagnerez les bords de Loire et continuerez votre balade vers Chalonnes sur Loire par la « corniche angevine », route taillée dans la falaise qui vous offre de magnifiques vues sur la Loire et les petits villages qui la bordent. Vous traverserez le fleuve pour aller visiter le château de Serrant. Cette somptueuse demeure, entourée de larges douves en eau, a été construite sur plusieurs périodes allant du 16ème au 18ème siècle. L’intérieur du château est magnifiquement meublé et abrite une bibliothèque riche de plus de 10000 volumes. Vous terminerez cette journée par la visite du château du Plessis-Bourré. Entouré de larges douves le château- fort fut construit entre 1468 et 1473. Il annonce déjà l’architecture de la Renaissance par son coté confort et art de vivre.
J 8
Jour 8 – Angers
La ville s’étend de part et d’autre du Maine et possède un très riche patrimoine architectural. Nous vous recommandons de visiter, le château et sa fameuse « tenture de l’Apocalypse », chef d’œuvre de la tapisserie réalisée à la fin du 14ème siècle. Enorme forteresse de 25000m2 flanquée de 17 tours et percée de deux portes, le château d’Angers se dresse sur un promontoire rocheux, ancien site gallo-romain dominant la Maine. A partir de 1360, de nouveaux bâtiments furent édifiés au sein de la forteresse : le Logis Royal, la chapelle, le châtelet. Monumentale tapisserie, décor à usage princier, commandée en 1375 par Louis 1er d’Anjou, La Tenture de l’Apocalypse témoigne de cette époque brillante. D’une composition spatiale claire et agréable, elle illustre le texte de l’Apocalypse en 6 pièces et 74 tableaux dans une alternance de fonds rouges et bleus. D’une longueur exceptionnelle (103 m conservés), elle est exposée dans le château d’Angers dans un espace dont la muséographie a été conçue pour elle. Visitez la vieille ville, qui abrite de nombreux édifices dont la cathédrale St Maurice.
Infos pratiques

Sentiers de France vous concocte un séjour clefs en main. Votre seule préoccupation sera de profiter et de randonner.

Détailstarifs

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de personnalisation !

Nous contacter
Formule
Chambre doubleTarif / Personne
Chambre individuelleTarif / Personne
Randonneur
solitaireTarif / Personne
Standard8 Jours
515 €
730 €
Confort8 Jours
810 €
1065 €
Luxe8 Jours
1250 €
1490 €
GaleriePhoto

Découvrez le circuit "Auto-tour – La Loire et ses châteaux" comme vous ne le soupçonnez pas

Vous aimerez Aussi

En fonction de vos goûts et de vos envies

Séjour de randonnée pédestre – Villages et vignobles de Champagne

Séjour de randonnée pédestre en Champagne entre Epernay et Reims

8 Jours

Niveau
2/4

Vignoble

À partir de

650€

Séjour de randonnée pédestre – Granit Rose et bruyères

Séjour de randonnée pédestre en Bretagne entre Perros-Guirec et Morlaix

9 Jours

Niveau
2/4

Mer

À partir de

975€

Séjour de randonnée pédestre – Côte d’Emeraude et de Penthièvre

Séjour de randonnée pédestre en Bretagne sur le sentier des douaniers de Saint Malo au Val andré

8 Jours

Niveau
2/4

Mer

À partir de

810€

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, seddiam nonumy eirmod labore et dolore magna ali.

Voir plus